Décadence

Le "progrès" n'a pas tenu ses promesses. A l'aube d'un effondrement inéluctable de notre modèle sociétal, nous assistons à une surenchère des élites économiques, médiatiques et politiques agissant ouvertement contre l'intérêt de leur(s) propre(s) peuple(s) mais aussi contre des états souverains ou contre notre écosystème. A l'instar d'autres modèles dévastateurs, notre régime se dirige désormais vers le totalitarisme, quand bien même serait-il affublé de l'adjectif "soft".

De la politique-spectacle au culte de l'individualisme, de la propagande médiatique à la misère sociale, de la peur généralisée à la défiance sinon la haine de l'autre ou de la différence, du recul des libertés à de nouvelles croisades sans fondement légitime, de la consommation sans fin à la perte de droits élémentaires, du démantèlement des états aux profits cyniques de quelques uns, des vagues de licenciements à l'exportation du néo-esclavagisme, du mépris total de notre environnement au green-washing, le bien commun est bafoué et le sens même de notre existence, le rapport que nous avons au monde semblent inexorablement buter contre cette "montée de l'insignifiance".

Des initiatives, des mouvements et des luttes existent bien évidemment, et ce depuis fort longtemps, mais se voient aujourd'hui le plus souvent bâillonnées ou souillées par des mass-médias aux ordres de la doxa dénaturant, manipulant et régurgitant tout pour son propre compte dans un spectacle obscène, bêtifiant et violent. Ainsi, les horizons se referment et ouvrent grande la route à tous les travers de la désespérance.

La lecture de notre monde demande un effort particulier, du temps et une vigilance certaine afin de percevoir la nature des vrais dangers qui le menace et les enjeux qui lui sont liés. Pour qu'une transformation s'opère, une prise de conscience largement partagée est nécessaire, et elle commence par la connaissance et l'éducation. De cet état de faits, et afin de se défaire du prêt-à-penser, nous trouverons ici un autre regard sur cette planète et sur les informations qui nous sont livrées, pour que ceux qui le souhaitent (et quels que soient leurs avis propres in fine) puissent questionner, interroger et relayer si besoin. Mais comme la critique a ses limites, nous trouverons aussi des idées, des actions, des projets déjà à l’œuvre ou en gestation, qui contribuent à rallumer cette flamme vitale que l'on nomme espoir.

Il revient à chacun de moduler ses habitudes et comportements, car aucun changement ne viendra "d'en haut", nous sommes les seuls dépositaires du monde auquel nous aspirons. Si nous voulons une autre société, plus de justice et d'équité, du lien et de la fraternité, plus de paix et … d'éthique, de l'humanité et de la (bio)diversité, il nous faut la porter en chacun d'entre nous afin de la mettre en résonance et ainsi la transmettre à nos semblables, la débattre avec enthousiasme et de manière constructive, pour finalement l'enfanter.

Février 2013.

Vous souhaitez partager un article, un site, une action, une idée, qui pourrait figurer sur ce site ? Contactez ERE ETHIQUE.

Images utilisées sur le site : Shutterstock / X.DR

Haut