Le pavé

Nous fonctionnons de manière horizontale - pas de chef, que des indiens, ça peut s’appeler de l’auto-gestion. Nous visons la transformation sociale ; ce qui veut dire, pour nous, comprendre le système et rechercher ce qui peut aider à le modifier vers plus de justice et d’égalité. Cela suppose de sortir de l’entre-soi et d’avoir du temps et des méthodes pour construire de l’intelligence collective et l’orienter vers de l’action collective.
Nos interventions ont l’ambition de libérer l’imaginaire politique et de redonner de l’espoir pour construire ensemble des alternatives. Le socialisme du XXIe siècle est à inventer !

Nos fondamentaux :

DU SAVOIR. Parce qu’il y a un déficit de transmission et d’éducation politique, outillons-nous intellectuellement. Partons de témoignages, de nos histoires de vie. Écoutons les cultures politiques des uns et des unes. Arpentons les expériences et les savoirs politiques dont nous disposons.

DE LA RADICALITÉ. Parce que personne n’est dupe, nous voulons partager notre colère et rencontrer la vôtre. Nommons les contradictions, dévoilons les rapports de dominations, posons les conflits. Exigeons leur mise en débat. Prenons conscience de l’importance de se révolter.

DES ALLIANCES.  Colportons ce que chacun sait des manières de résister aux dominations. Imaginons des expériences d’émancipation ici et maintenant. Élargissons notre répertoire d’actions. Acceptons l’urgence de réponses collectives. Rendons efficaces nos résistances. Participons à leur convergence.

DE LA MÉTHODE. Pour éviter des échanges stériles dans les débats, pour toucher les fameux non-convaincus dans la rue, pour animer un conflit, pour sortir de l’isolement ou de l’impuissance, pour susciter du désir à agir sur le monde... Il y a des méthodes. Servons-nous en.

Conférences gesticulées
Objet hybride entre le spectacle et la conférence, la conférence gesticulée mélange sur un thème des savoirs «chauds» - vécu personnel, expériences professionnelles, anecdotes - et des «savoirs froids» - fonctionnement d’une institution, analyse de pratiques, ou juste de la théorie. Nous en proposons un certain nombre, ayant comme titre générique Inculture(s), et accompagnons les individus ou les groupes tentés par cette aventure.

Dé-formation continue
 à destination des bénévoles, professionnels et personnes curieuses de notre travail. Dans le cadre de la formation continue, donc finançables par les droits à la formation, sur quelques jours ou un peu plus, nos stages permettent de se donner du temps pour explorer le sens de son travail sur un angle précis, pour identifier ses marges de manoeuvre et s’outiller de méthodes d’éducation populaire : les Porteurs de parole, le GrO-DéBaT, l’entrainement mental, l’arpentage, les débats mouvants, les enquêtes sensibles …

Transformation sur site
À destination des associations, syndicats, institutions, collectivités territoriales. Nos interventions consistent le plus souvent à former des bénévoles et des professionnels à un ou plusieurs de nos outils, ou à accompagner une réflexion collective sur le projet de la structure, sur la relation au public, ou sur un thème défini. Notre cadre général est d’intervenir à deux, dans des groupes restreints (quinze personnes maximum), de placer les participants en situation de faire, et de privilégier le vécu sur le prévu. Nous intervenons aussi en animation de débat ou en conduite de diagnostic par exemple.

Productions coopératives
Les DVD des conférences gesticulées, des guides pratiques sur les méthodes que nous utilisons, une revue, les Cahiers du Pavé, sur notre site le Dictionnaire de la Langue de bois... Nous essayons de construire collectivement des outils de résistance à partir de notre travail. Il y en a encore trop peu à notre goût, et ce ne sont pas les idées qui nous manquent.

Site web // Page facebook